Blog

Mois sans tabac : 12ème jour de votre nouvelle vie

November 12, 2016

Aujourd'hui pas de conseil mais un témoignage, celui de Didier, que je remercie infiniment d'avoir répondu à mes questions.

 

Vous êtes un ancien fumeur, quelle était votre consommation quotidienne de tabac (cigarettes, cigares, pipe, chique, …) ? Pendant combien d’années ?

 

J'ai fumé ma première cigarette à 9 ans. Eh oui, je vivais à la campagne et j'avais deux grands frères avec la mauvaise influence qui va avec. Mon père fumait, eux aussi... C'était un peu un rituel de passage comme le premier verre d'alcool. J'ai ensuite commencé à fumer régulièrement dès 16 ans et lorsque je me suis engagé dans l'armée à 17 ans, je fumais un paquet de cigarettes par jour. J'ai ensuite tenté d'arrêter à l'aide de patchs à plusieurs reprises et j'ai réussi à diminuer ma consommation vers 40 ans à 6/8 cigarettes roulées par jour. J'ai arrêté définitivement à 48 ans.

 

Quelles sont les motivations qui vous ont poussées à arrêter ?

 

L'arrêt total de la cigarette est intervenu après qu'on m'ait diagnostiqué un cancer des cordes vocales. J'ai eu de la chance. Mon seul symptôme était d'être constamment enroué, ce qui n'est pas si étonnant pour un fumeur. Ma femme m'a poussé à consulter et l'ORL a posé le diagnostic, cancer de stade 1. L'ORL m'a bien précisé qu'il était tout à fait traitable à ce stade mais qu'il fallait absolument que j'arrête de fumer pour garantir les chances de rémission. Bizarrement et après quelques semaines d'hésitation, j'ai arrêté du jour au lendemain complètement. Le cancer a sans doute été un réveil brutal et une prise de conscience du danger.

 

Suite à vos problèmes de santé, comment a réagi votre famille/entourage ? Ont-ils tous arrêté de fumer ?

 

Ça a été un vrai choc pour ma famille, surtout à cet âge, 48 ans, c'est tôt. Les médecins ont été de suite rassurants mais évidemment, ça fait réfléchir... Mes collègues sont aussi tombés de haut et ça a été une remise en cause pour certains oui... Mon fils a arrêté de fumer par la suite et ça a sans doute coupé l'envie au second d'essayer!

 

Selon vous, vos problèmes de santé sont-ils directement liés au tabac et étaient évitables ?

 

Oui et oui... Je regrette surtout de ne pas avoir trouvé la force d'arrêter plus tôt complétement... Car en fait, ça a été bien plus facile que je ne le pensais malgré quelques semaines compliquées, ça vaut vraiment le coup de tenir bon. Je pensais vraiment que ralentir était suffisamment pour me préserver ou en tous cas que les problèmes de santé arriveraient plus tard... Je me suis vu mourir comme mon père, ça a été un électrochoc, je veux encore en profiter, voir grandir mes enfants;

 

Aujourd’hui êtes-vous complètement rétabli ? Avez-vous des séquelles, des handicaps ?

 

 Je vais mieux mais pas complètement remis. L'ablation d'une corde vocale a laissé des traces : j'ai perdu environ 50% de ma voix. Je suis comme constamment enroué. J'ai dû apprendre à gérer mon souffle différemment et à arrêter de râler sinon on ne me comprend plus. C'est parfois difficile avec des gens que je viens de rencontrer car il faut faire bien attention à ce que je dis sinon on ne suit pas... Et si vous êtes à moitié sourd, c'est foutu!

J'ai un contrôle à faire tous les six mois et j'ai déjà eu deux récidives de cellules cancéreuses dans la gorge en 9 ans, donc deux nouvelles opérations pour extraire le tissu malade de la gorge... Pas de chimio, pas de rayons, je suis chanceux. J'espère juste garder le plus longtemps possible mon autre corde vocale et ne pas voir le cancer se généraliser... Je suis très bien suivi heureusement. J'ai surtout souffert d'une profonde dépression. Cela a été un vrai choc et je me suis dit pendant quelques temps que je ferais mieux de continuer à fumer malgré tout puisque de toute façon, j'étais condamné mais je me suis fait secouer au bon moment par ma famille ouf.

 

Avez-vous des regrets concernant le tabac ?

 

Mes problèmes de santé sont directement liés à ma consommation de tabac. C'est ma faute, je l'assume mais je pensais toujours que ça n'arrivait qu'aux autres ou qu'au pire, ça viendrait plus tard... Et surtout, ma maladie a impacté tout mon entourage... Ils ont encore besoin de moi et je veux surtout encore pouvoir profiter de la vie... C'est tellement plus facile de ne jamais commencer car après, c'est si difficile d'arrêter quand la dépendance est bien installée, surtout avec cette vie stressante... Maintenant, on sait que le tabac tue, alors aucun excuse pour ne pas réagir à temps.

 

Si vous pouviez envoyer un message, à la personne que vous étiez quand vous avez commencé à fumer, quel serait-il ?

 

 Je lui dirais, surtout n'allume pas cette cigarette, surtout juste pour faire comme les grands. Tu ne le sais pas encore mais c'est un poison.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à une personne qui souhaite arrêter de fumer ? Quels encouragements ?

 

J'ai voulu arrêter pendant plusieurs années mais j'avais un boulot trop stressant et la pression était difficile à gérer sans cigarette... A chaque fois, j'ai repris car je devenais imbuvable, surtout avec mes subordonnés... J'avais bien ralenti et je pensais que ça serait suffisant. Dommage d'avoir dû attendre une telle extrémité pour trouver la force d'arrêter définitivement et en plus, ce n'était pas si dur, juste tenir bon quelques semaines... Il faut à tous prix tenir, se faire aider, parler, s'entourer et surtout trouver des alternatives pour gérer la dépendance psychologique et le stress. C'est ce qui, à chaque fois, m'a fait replonger... Il faut trouver la recette pour chacun.

Please reload

Featured Posts

Atelier : huiles essentielles au quotidien

November 7, 2018

1/2
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon

Tel: 06 51 41 40 98

© 2016 ELIES Bénédicte - Naturopathe

Siret : 801 730 672 00046

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon