Blog

Les plantes de la digestion

May 13, 2017

Si nous partons du postulat que nous mangeons tous, alors nous digérons tous.
C'est à partir de là que les choses se compliquent éventuellement pour les uns et les autres. Voyons cela de plus près.

Le chemin des aliments est le même pour tous : de la bouche à l'anus. Entre ces deux extrémités il se passe pas mal de choses et plusieurs organes interviennent pour que tout se déroule au mieux.

 

 

LA BOUCHE

On ne le dira jamais assez, la digestion commence dans la bouche. En imprégnant vos aliments de salive vous permettez le début de la digestion des glucides. De plus, plus les aliments seront mâchés et broyés plus les choses seront facilitées aux organes suivants.
Mastiquer c'est la santé !

 

L'ESTOMAC

C'est un véritable rouleau compresseur. Il malaxe dans tous les sens, imbibe le bol alimentaire d'enzymes digestifs, dont la pepsine qui transformera les protéines en acides aminés. Le tout se fait dans un bain acide qui tuera un bon nombre de bactéries indésirables. D'autres enzymes et hormones sont mobilisés dans l'estomac mais inutile de vous faire un vrai cours d'anat-physio.

 

LE FOIE ET LA VÉSICULE BILIAIRE
Ils travaillent ensemble, le foie produit des enzymes digestifs et traite les toxines de tout l'organisme. Il envoie tout ça vers la vésicule biliaire qui concentrera ce liquide pour le rendre plus efficace. Ce liquide sera expulsé par la vésicule biliaire vers les intestins pour une évacuation finale dans les selles.

 

LE PANCRÉAS
Outre son rôle assez connu pour la gestion du taux de sucre dans le sang, il possède aussi un rôle digestif très important pour les protéines, les lipides, glucides, ....

 

L'INTESTIN
Il se compose de 3 parties. Le début, le duodénum, est à la sortie de l'estomac. Il prévient le foie quand il doit produire des enzymes et demande à l'estomac de réduire la cadence quand il a déjà assez de matière à traiter.
Les 2 autres parties de l'intestin sont le jéjunum et l'iléon. Chacun travaillant de concert pour segmenter les aliments, continuer la digestion tout en assimilant les nutriments.

Les intestins sont peuplés de bactéries, chacune ayant un rôle à accomplir et dont il faut maintenir l'équilibre. Toute perturbation de la flore intestinale entrainera une perturbation de la digestion et commencera à semer la zizanie un peu partout dans l'organisme.
C'est également dans l'intestin que réside 80% de notre système immunitaire. Prenons donc grand soin de cet organe si injustement mal aimé.

 

LE COLON

Il termine le travail fait par ses collègue du système digestif. Il réabsorbe de l'eau pour solidifier les selles mais produit aussi certaines vitamines comme la vitamine K ou la B12.

 

Après ce bref aperçu du rôle de chacun passons aux plantes qui vont aider ces chers organes à faire leur travail.

 

 

LES PLANTES CARMINATIVES
Elles vont aider à la digestion, notamment en limitant les gaz et les ballonnements créés par de mauvaises associations alimentaires.

Le carvi, l'anis, le fenouil, le cumin, la muscade, le genévrier.
Vous pouvez très facilement les intégrer dans votre cuisine au quotidien ou en faire des tisanes.

 

LES PLANTES CHOLAGOGUES
Elles vont aider la vésicule biliaire à se contracter pour éjecter la bile et vous aider à digérer les graisses notamment. Elles sont indiquées pour aider à digérer des repas trop lourds ou trop gras (même s'il est plus simple d'éviter ce type de repas).

La chicorée sauvage, le chardon marie, la fumeterre, le romarin, la sauge ou le thym.
Ces plantes se trouvent facilement dans nos jardins et se cultivent même en jardinière.
 

 

 

LES PLANTES ANTISPASMODIQUES
Parfois les digestions, en plus d'être difficiles peuvent être douloureuses. Dans ce cas les plantes antispasmodiques aideront à atténuer ces sensations sans gêner la digestion.

L'ail, le basilic, la camomille, la mélisse, le plantain, la sauge, la matricaire, le thym, le serpolet.
Une fois de plus ces plantes sont parfaitement cultivables dans nos jardins ! Ne vous en privez pas, en cuisine ou en infusion.
 

 

LES PLANTES STOMACHIQUES
Quand l'estomac se met en grève ou tourne au ralenti ce sont les plantes dont vous avez besoin.

L'ail, l'angélique, la camomille, le pissenlit, la sauge ou la verveine.
 

 

 

 

Toutes ces plantes, si elles sont d'une grande aide, ne dispensent pas d'une alimentation saine et équilibrée. Elles doivent intervenir de manière ponctuelle quand l'organisme est un peu fatigué par nos vies effrénées.

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Atelier : huiles essentielles au quotidien

November 7, 2018

1/2
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon

Tel: 06 51 41 40 98

© 2016 ELIES Bénédicte - Naturopathe

Siret : 801 730 672 00046

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon